Langue française et plurilinguisme

La langue maternelle représente un moyen pour l’individu de s’affirmer dans sa culture et son vécu culturel. La connaissance de la langue maternelle est un moyen de communication personnel et social. Mais elle sert aussi à structurer et exprimer sa pensée et ses sentiments. L’éducation de base est là pour apprendre à utiliser de manière correcte la langue maternelle aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Il y a donc un vrai débat à avoir quant à l’introduction des langues maternelles dans le système éducatif formel, si possible dès l’école maternelle.

Il est d’ailleurs établi qu’avoir recours aux langues nationales durant les premières années de la scolarité est un moyen d’améliorer la réussite des élèves. Parallèlement, il faut aussi mener des actions pour améliorer la connaissance de la langue française. Ces deux éléments font d’ailleurs partie des priorités prises par les États en matière d’éducation en 2000 à Dakar, 10 ans après Jomtien.

Mais avant tout, il faut distinguer deux fonctions concernant les langues. D’un côté, on peut considérer la langue maternelle, affective, comme la langue d’insertion dans le système scolaire. De l’autre, on retrouve la langue de référence, structurée et structurante, c’est cette langue pour son caractère international qui deviendra la langue de référence. En francophonie, il s’agit du français. L’idéal serait de renforcer les deux, en évitant néanmoins d’introduire la deuxième langue avant 11 ou 12 ans.

Pour mener à bien ces objectifs, il est donc nécessaire de systématiser l’enseignement en langue (y compris au niveau préscolaire), d’avoir des enseignants compétents dans la/les langues nationales ainsi que dans la langue française et de créer des manuels en langue.

Pour aller plus loin :

  • La diversification de l’offre d’éducation de base : les grands défis pour l’école de demain – en lien avec le développement durable et les technologies de l’information et de la communication (TIC)
  • L’éducation de base : vers une nouvelle école
  • Stratégies pour une refondation réussie des systèmes éducatifs
  • Qualité de l’éducation, un enjeu pour tous